{Chronique} Twenty Rules – Carole Cerruti {Série : T1}

11 décembre 2015

Salutation à toi, lecteur !

Voilà ce que j'appelle une belle percée dans le monde du livre ! Si toi aussi, tu veux sortir un peu des sentiers battus et découvrir une nouvelle auteur auto-éditée de talent, n'hésite plus, Twenty Rules est fait pour toi ! Un roman dystopique qui sait se démarquer, c'est certain... Franchement, tu hésites encore ?

Description du livre

Twenty Rules - Carole Cerruti
Titre de la série : Twenty Rules
Auteur : Carole Cerruti
Editeur : Auto-édition
Date de sortie : 2015
Pages : 364
Résumé : « À mon tour. Clic. Ça y est. C’est dans la boîte. Le dernier souvenir de mon enfance : mes parents, moi, et mon visage qui partira à la poubelle dans quelques heures. » Twenty Rules, chapitre 31.
Milla, 17 ans, n’a jamais vu son visage. Elle mène une vie paisible dans un Japon post-apocalyptique aux règles strictes où la beauté est sacrée. Son avenir semble tout tracé mais l’arrivée d’un mystérieux prisonnier va bouleverser son existence et réveiller en elle une force étrange qui la poussera à enfreindre toutes les règles pour retrouver sa liberté et vivre son histoire d’amour. Destiné aux lecteurs adolescents et jeunes adultes, ce roman est le premier tome d'une romance dystopique qui aborde les thèmes de la liberté, de la beauté, de l'injustice et des pouvoirs surnaturels.
+ d'infos & achat :
Plus d'infos & d'autres chroniques sur Livraddict Plus d'infos & acheter sur Amazon Plus d'infos & acheter sur la Fnac

Disponible au format ebook uniquement

Pour l'instant aucune info à propos du tome 2, mais cette fin annonce une suite qui, je l'espère, verra le jour! 😀

Ce que Loupiote en pense

WHAOOOOOOW ! Quelle SUPERBE surprise que ce bouquin !! Je regrette amèrement de ne pas l'avoir lu plus tôt et remercie chaudement ma copine Chroniques d'une littéraire pour son harcèlement, ç'aurait été trop bête de passer à côté 😀

Tout d'abord, on se retrouve dans un type d'univers dystopique, basé au Japon où la vie des citoyens est régie par leur beauté et le respect de vingt règles « primordiales ». J'ai beaucoup aimé cette utilisation de la culture, étant moi-même fan du Japon, ce fut un plaisir de retrouver les termes et traditions de ce pays ! Cela permet également au lecteur de donner un tout autre visage à la dystopie – La culture américaine étant tout de même très implantée dans ce genre –, un souffle de fraîcheur bienvenu ! 😀

Le roman en lui-même est écrit de manière très fluide, je n'ai pas constaté de fautes flagrantes, un très bon point quand on sait que le livre a été auto-édité ! 😀 J'ai également beaucoup aimé l'utilisation judicieuse de la mise en page, avec des passages barrés, d'autres centrés etc.. mine de rien, ça joue beaucoup lors de la lecture.

Mais ce qui m'a le plus surpris, c'est le talent avec lequel l'auteur nous aspire dans son roman. Vous retrouverez ici l'ingrédient phare d'un très bon livre : Une addictivité à toute épreuve et des rebondissements passionnants – Type « NOOOON, il peut pas faire ça !? » scandé bien fort dans votre lit… ou le métro, si vous ne vous sentez plus xD. J'ai été tenue en haleine du début à la fin, pour finir bouche-bée, la larmichette à l’œil… Il m'a bien fallu 5 minutes pour m'en remettre ! Madame Cerruti, je n'ai qu'une seule chose à vous dire : vous avez l'âme d'un auteur de talent, et ça, ça surpasse tout le reste ! 😀

J'aurais tout de même deux petites choses à reprocher dans ce tome. La première partie est très soignée mais les actions deviennent un peu brouillon à partir du milieu du roman, l'auteur aurait gagné à enlever quelques scènes qui ne font qu'ajouter de la confusion sans grand apport pour l'histoire.

Il y a également quelques maladresses au niveau du déroulement de l'histoire, certains passages auraient dû être plus approfondis – ça peut paraître parfois un peu rapide au niveau des relations entre les personnages, peu naturel –, tandis que d'autres aurait pu être supprimés. Mais honnêtement, je suis prête à tout pardonner, Carole Cerruti a réussi avec brio le plus gros exploit qu'un auteur peut réaliser : happer le lecteur dans son histoire et l'empêcher de lâcher son livre avant de l'avoir terminé !

À noter également que Twenty Rules est un premier roman, qui plus est auto-édité : Je suis absolument certaine qu'avec l'expérience acquise et éventuellement un bon éditeur, il y a moyen de faire une merveille ! Carole Cerruti n'a peut-être pas réinventé la dystopie, mais elle y a insufflé sa touche personnelle, et ça, c'est le plus important. 😀

En bref : Une dystopie qui sait se démarquer par l'utilisation d'une culture peu représentée – Japan power –. Quelques passages sont à améliorer, mais son addictivité et la puissance des émotions suscitées en font un très bon livre, à lire absolument !! 😀

PS : N'hésitez pas à en parler autour de vous et parmi les communautés de lecteurs si vous avez apprécié ce livre, il est trop peu connu et mérite une meilleure visibilité !

Ma note

4/5

- Voir plus de précisions sur la notation -

Partager :
4/5, Chroniques, Série, , , ,

2 Commentaires

  • Norma.C 22 décembre 2015 à 19 h 16 min

    ok ! je me lance, ce que loupiote en dit donne envie ! merciiii !!!

    • Loupiote 22 décembre 2015 à 20 h 51 min

      Ravie d’avoir pu te donner envie, j’espère qu’il te plaira! 😀
      Tu m’en diras des nouvelles (si tu veux bien sûr!) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *